Amicanin

2 idées reçues sur l’éducation positive canine

Basée sur le principe de la coopération du chien et non de la contrainte, l’éducation positive souffre encore de nombreux préjugés. En effet, lorsqu’on éduque un chien de manière positive, on va mettre l’accent sur les bonnes actions plutôt que les mauvaises. On va donc privilégier la coopération entre le maître et son chien.

Parmi les nombreux préjugés, nous en avons retenus deux qui sont encore aujourd’hui les plus entendus : « L’éducation positive est une éducation permissive et sans contrainte » et « l’éducation positive consiste à gaver son chien de friandise ». 

Idée reçue numéro 1 : l’éducation positive, c’est laisser son chien faire ce qu’il veut 

Éduquer de manière positive ne signifie pas qu’il n’y a plus de règles, bien au contraire ! Car ces règles et ces limites vont permettre une vie harmonieuse en communauté et surtout rassurer votre chien.
L’éducation positive va donc interdire, mais aussi guider le chien vers l’action attendue de sa part. Contrairement à l’éducation coercitive, on ne va pas seulement mettre des interdits, on va le faire évoluer vers un comportement souhaité en utilisant des techniques appropriées à l’animal et à son caractère.

Pour conclure, l’éducation positive va venir s’adapter au chien pour obtenir un comportement consenti. Il faudra ainsi trouver les bonnes motivations pour l’impliquer pleinement dans l’apprentissage. Si une méthode ne fonctionne pas ? Ce n’est pas grave, on se tourne vers quelque chose d’autre. Il faut seulement éviter de contraindre le chien.

Idée reçue numéro 2 : l’éducation positive, c’est soudoyer son chien avec des friandises 

Avec l’éducation positive, il va falloir trouver une source de motivation pour votre chien. La majorité des chiens étant de grands gourmands, la friandise est la première chose à essayer, mais attention à ne pas tomber dans l’abus ! 
En effet, ce n’est pas la friandise qui fait que l’éducation devient positive, c’est plutôt le fait de jouer sur la motivation du chien. 

D’autre part, une éducation positive sans friandise est elle aussi possible, vous pouvez d’ailleurs lire les méthodes utilisées en éducation positive pour en savoir plus.

 

Pour conclure, il faut comprendre que l’éducation positive repose sur la relation que vous allez tisser avec votre chien. En trouvant les mécanismes motivant pour lui, vous allez renforcer et valoriser ses bonnes actions. Vous grandirez également en confiance mutuelle. Vous saurez à terme fixer les limites indispensables à votre chien et vous lui offrirez la possibilité de s’exprimer, d’expérimenter et d’être heureux.