Accueillir un chiot

L’arrivée d’un chiot à la maison est un événement pour toute la famille, mais aussi pour ce petit animal qui voit tout son univers bouleversé. Il est donc important que vous lui prépariez le terrain et que tout soit prêt pour le jour de son arrivée. Voici quelques conseils pour vous aider à accueillir un chiot dans les meilleures conditions et partir sur de bonnes bases.

Une nouvelle vie pour votre chiot

L’âge d’adoption d’un chiot est aux alentours des 8 semaines. Au cours des deux premiers mois de son existence, le petit chien n’a connu qu’un monde très restreint, d’autant qu’il évoluait sous la surveillance – et surtout la protection – de sa mère qui lui a transmis ses premiers apprentissages.

Le sevrage est une première étape marquante de sa vie, car il met fin à cette période confortable et rassurante. Votre chiot est séparé de sa mère qui était jusque-là son repère principal, il est transporté dans une caisse, bien souvent en voiture (ça tangue un peu !) et arrive dans un lieu inconnu, peuplé d’humains qu’il ne connaît pas.

C’est beaucoup d’un seul coup et cela génère du stress pour l’animal ! C’est pourquoi accueillir un chiot demande de l’anticipation. S’il arrive dans un environnement hospitalier et qu’il reçoit toute l’affection dont il a besoin, son anxiété va vite être oubliée.

Préparez l’espace dédié au chien

Accueillir un chiot signifie s’engager pour longtemps, vous devez donc lui réserver un espace qui sera le sien durant toutes ces années. Le panier n’est pas nécessairement à côté des gamelles, tout dépend de la configuration de votre maison. Si vous vivez dans un grand espace, il peut avoir plusieurs paniers, mais tenons-nous en pour l’instant à un panier, sa chambre en quelque sorte. Vous verrez par la suite, s’il faut lui réserver d’autres espaces.

La situation du panier dans la maison doit être tactique. Il ne doit pas être dans le passage, car le chien a droit à sa tranquillité et il ne doit pas non plus être dans les courants d’air, près d’une porte par exemple. Il est bien sûr accessible à tout moment, donc jamais dans une pièce fermée.

Le chien aime savoir ce qui se passe dans la maison et surveiller vos faits et gestes, il doit donc avoir un bon point de vue depuis son panier. Son espace sera de préférence dans une pièce où vous passez beaucoup de temps. Les angles constituent souvent des points de vue stratégiques : le chien y est à l’abri et dispose d’un champ de vision optimal.

Prévoyez ses affaires

Achetez le panier du chiot en prenant en compte sa taille de chien adulte. S’il est très grand, ajoutez des couvertures pour créer un cocon en attendant qu’il grandisse.

Les gamelles, eau et nourriture, peuvent être à côté ou à part, dans la cuisine souvent. Posez de préférence les gamelles sur un tapis. D’une part, s’il mange et boit un peu salement, cela vous facilitera le ménage et, d’autre part, si votre chien lèche la gamelle, elle doit être fixe et ne pas glisser sur le sol. Plutôt que de choisir des gamelles en plastique, prenez des gamelles en céramique ou en inox, elles sont plus stables et durables. De plus, vous êtes certain qu’elles ne contiennent pas de matières toxiques, d’autant que le chiot n’est pas tenté de les mordiller, comme il l’est avec le plastique.

Les gamelles doivent être régulièrement nettoyées, surtout si vous donnez des aliments humides (pâtées ou préparations maison). L’eau doit être à volonté, toujours fraîche. Comme pour le panier, pensez à la taille de votre chien adulte : pas de gamelle minuscule pour un grand chien, car elle va déborder, pas de gamelle large pour un chien dont les longues oreilles risquent de traîner dedans quand il baisse la tête pour manger ou boire, et pas de gamelle immense pour un petit chien qui devra se dévisser les cervicales pour atteindre le fond.

Prévoyez un ou deux jouets à mâchonner. Ils lui permettent de se faire les dents et de se divertir. Vous verrez par la suite ce qui lui plaît le plus et pourrez lui en acheter d’autres, au fur et à mesure qu’il grandit.

Définissez les zones accessibles et sécurisez la maison

Vous pouvez tout à fait définir des zones interdites au chien. Vous devez dans ce cas instaurer des règles strictes dès le départ, et sans dérogation. Lorsque vous imposez un règlement, le chiot s’y plie facilement et définitivement. En revanche, si vous faites des entorses dans le protocole, il ne comprendra plus ensuite que vous lui interdisiez certains accès.

Si par exemple vous ne souhaitez pas qu’il monte à l’étage, préparez une barrière pour son arrivée pour qu’il ne soit pas tenté d’aller explorer. Une fois qu’il aura compris la consigne, vous pourrez retirer l’obstacle.

Sécurisez la maison en évitant de laisser traîner des objets coupants, des petits jouets des enfants qu’il pourrait avaler ou des fils électriques avec lesquels il voudrait jouer.

Le jardin doit être délimité pour qu’il ne puisse pas aller vagabonder et pour qu’il comprenne qu’elles sont les limites de votre propriété. Si vos extérieurs ne sont pas clôturés, vous ne devez pas le laisser sortir sans surveillance et vous devrez rapidement le dresser pour qu’il apprenne à rester dans le périmètre qui lui est imparti.

Si vous possédez une piscine, celle-ci doit être parfaitement sécurisée et pas seulement par une barrière sous laquelle il peut se glisser. Si le chiot sait instinctivement nager, de nombreuses configurations de piscines l’empêchent d’en ressortir. Il risque de s’épuiser et de se noyer.

L’arrivée à la maison

L’arrivée à la maison doit être chaleureuse, mais sans comportements excessifs ! Les enfants ne doivent pas se précipiter sur le chiot et le manipuler à outrance. N’ajoutez pas du stress au stress !

Soyez doux avec votre chiot, restez proche de lui pour le rassurer et laissez-le découvrir son nouvel environnement. Commencez à l’appeler par son nom pour qu’il s’y habitue et faites-lui les honneurs de la maison : montrez-lui son panier, guidez-le vers ses gamelles, faites le tour de la maison et du jardin, à son rythme.

Prenez le temps d’expliquer à vos enfants qu’un chiot n’est pas un jouet. Demandez-leur d’imaginer la situation du petit animal qui découvre un nouveau monde et voit fondre sur lui des humains gigantesques par rapport à lui, qui le soulèvent de terre et le retournent dans tous les sens !

Il en va de même pour vos invités. Certains adultes ne sont pas plus raisonnables que les enfants et veulent à tout prix s’emparer du chiot pour l’élever dans les airs ! Calmez gentiment leurs ardeurs et expliquez-leur que si votre chiot veut des câlins, il viendra naturellement vers eux.

Soyez disponible pour lui

Votre chiot voit son univers chamboulé, il a donc besoin d’attention. L’idéal est de l’adopter la veille d’un week-end ou pendant vos vacances, afin que vous puissiez lui consacrer du temps pendant ses premiers jours à la maison.

Lorsque vous accueillez votre chiot dans de bonnes conditions, l’acclimatation s’effectue très vite. Il y en a bien sûr de plus timides et de plus téméraires, certains comprennent plus vite que d’autres, mais votre nouveau compagnon va très vite prendre ses marques.

L’éducation du chiot

Dès le premier jour de l’arrivée de votre chiot, vous devez commencer à l’éduquer. Tout ce que vous lui apprenez très jeune se retient vite et reste ancré pour la vie. Si vous n’êtes pas familier de l’éducation canine, vous trouvez de nombreuses formations qui vont vous aider à comprendre la psychologie du chien.

Un bon apprentissage se déroule toujours dans la douceur pour obtenir les meilleurs résultats. Et les sujets ne manquent pas, car vous partez d’une feuille vierge. Le chiot doit apprendre à dormir seul, marcher en laisse, respecter les consignes à la maison, revenir quand vous l’appelez, respecter les limites de votre propriété… C’est un peu de travail, mais toujours dans la bonne humeur et c’est l’occasion de passer du temps avec votre chien et de créer de la complicité.

Accueillir un chiot constitue un moment unique dans la vie du chien, comme dans celle de votre famille. Il marque le début d’une belle aventure pleine d’amour et de bonheur !

Abonnez-vous

à la Newsletter AmiCanin et recevez chaque mois des informations, conseils et astuces autour de votre ami canin !