Amicanin

Éducation positive pour mon chien : Qu’est-ce que c’est ?

Si vous scrollez internet depuis plusieurs heures en vous demandant comment éduquer votre chien et que vous recherchez une méthode douce et efficace, pourquoi ne pas parler d’éducation positive ?

L’éducation positive se définit comme une éducation qui prend en considération le chien, son état émotionnel, son caractère, sa sensibilité et l’environnement dans lequel il vit. 
Vous l’aurez compris, cette éducation cherche plutôt à travailler sur la motivation et la coopération de l’animal plutôt que sur la crainte et la peur. 

Bien qu’elle soit perçue comme une éducation un peu naïve, l’éducation positive est aujourd’hui la meilleure des éducations pour vous et surtout pour votre chien. Évidemment, ce n’est pas seulement encourager les bons côtés et nier les mauvais, c’est plutôt changer cette relation dominant/dominé pour une relation complice avec votre animal.

Comment fonctionne l’éducation positive ? 

L’éducation positive consiste à créer, recréer ou simplement maintenir une relation basée sur le respect mutuel et la bonne compréhension de votre ami à 4 pattes. C’est également analyser et comprendre son comportement et ses mécanismes pour renforcer les comportements dits « bons ».

Le plus difficile dans cette méthode, est de trouver la bonne façon de faire, qui conviendra à votre chien. Car oui, chaque chien a un caractère bien à lui et les exercices et techniques employés sont modulables en fonction de chacun. L’idée est donc de travailler à partir d’un socle commun, mais avec des techniques qui correspondent à votre duo. 

Enfin, le plus important ici, mais vous l’aurez compris, c’est de comprendre votre chien, son fonctionnement et ses attitudes. C’est savoir prendre en compte son caractère et son vécu, surtout si c’est un chien âgé ou à qui vous offrez une deuxième (ou plus) chance.

Éducation « non-positive », c’est-à-dire ?

A contrario l’éducation non-positive va reposer sur des fondations comme la crainte du maître ou la peur. L’éducation se fera ici sans la partie analyse et compréhension de votre chien. 
En effet, sur le moment, cette méthode donnera des résultats rapides, mais non-bénéfiques pour votre chien qui ne comprendra pas entièrement ce qu’il a fait de mal.

L’éducation non-positive, c’est un peu faire fonctionner son chien « en marche forcée » et ne pas prendre en compte son ressenti dans l’apprentissage. Ce qui peut entraîner des résultats catastrophiques à termes.

Les limites de l’éducation positive : 

Les limites en éducation positive viennent plus souvent de l’éducateur que de la méthode en elle-même. 
En effet, certains éducateurs souhaitent ne mettre aucune limite à leur chien et tombent dans le cliché du chien roi. 
Même si votre chien a besoin d’être pris en compte dans le processus, l’éducation ne doit pas être permissive et sans limite. Au contraire, tout un chacun a besoin de ces fameuses limites, bases de la vie en communauté. 

Enfin, l’éducation d’un chien varie en fonction de son âge, de sa race, de son vécu, de sa relation avec son maître. Il faudra donc prendre en compte toutes ces facettes pour bien appréhender cette méthode positive.

L’éducation positive, fonctionne-t-elle sur tous les chiens ?

La seule et unique réponse est oui ! L’âge de votre chien ou le nombre d’années que vous avez passé avec lui ne vous empêchent nullement d’utiliser cette approche positive. Elle repose sur la mise en valeur des bons comportements et la récompense de ces derniers, c’est donc une méthode universelle.

Ce qu’il faut retenir de l’éducation positive : 

L’éducation positive cherche à trouver le juste équilibre dans votre relation avec votre chien. Vous n’êtes ni l’un ni l’autre un objet à dominer. Grâce à ce type d’éducation, vous pourrez comprendre votre chien et l’impliquer dans son apprentissage. Celui-ci se fera alors de manière plus douce et peu contraignante autant pour le chien que pour vous.