Le clicker training

La méthode d’éducation canine du clicker training fut fondée par Karen Pryor dans les années 60. Cette Américaine travailla d’abord sur la psychologie comportementale et biologique des mammifères marins, avant de s’intéresser aux animaux de compagnie. Cette approche positive de l’apprentissage, basée sur la motivation et la récompense de l’animal, est plus que jamais encouragée, car elle permet d’abandonner toute coercition. Voici comment vous pouvez éduquer votre chien facilement, avec votre clicker en main.

 

Qu’est-ce que le clicker training ?

Le clicker est un petit boîtier muni d’une languette métallique qui émet un son distinctif et constant. Vous pouvez acheter votre clicker ou en bricoler un, la seule condition pour que la méthode fonctionne est qu’il émette toujours le même son.

Activer le clicker indique au chien qu’il a bien répondu à votre demande et doit être systématiquement associé à une autre récompense, comme une caresse, une séance de jeu ou une friandise. Le clicker agit comme renforçateur secondaire, tandis que la récompense constitue le renforçateur primaire.

La méthode du clicker fonctionne sur le principe de Pavlov avec une association : un click = une récompense. Si le chien n’obéit pas, il n’est jamais réprimandé, mais il n’est pas récompensé.

À qui s’adresse le clicker training ?

Le clicker training s’utilise avec tous les chiens, du jeune chiot à l’adulte. Le click produit par l’appareil est unique et distinctif. Vous pouvez l’utiliser lorsque votre chien est à côté de vous, mais également s’il est à distance, dès lors que le bruit du click porte jusqu’à lui.

Le clicker training fonctionne très bien avec les chiens agités qui ont du mal à se concentrer. Vous attirez assez facilement leur attention et vous n’avez jamais à élever la voix. Les chiots réagissent très vite à ce stimulus qu’ils intègrent instantanément dans leur « banque de données sonores ».

Le clicker est aussi très utile si vous avez un chien apeuré et méfiant, voire parfois agressif. Ce peut être le cas si vous adoptez un chien qui a préalablement subi de mauvais traitements. Lors de vos séances d’éducation, vous n’aurez pas à le toucher, ni même à faire des signes de la main qu’il pourrait mal interpréter et redouter. Il va pouvoir renouer la confiance avec l’homme et associer ses demandes avec une récompense.

 

 

Les différentes techniques d’éducation au clicker

Le clicker s’utilise de différentes façons : le leurre, la capture ou le façonnage.

La méthode du leurre (luring)

La méthode du leurre est la plus élémentaire. Vous utilisez votre renforçateur primaire pour guider votre chien vers le comportement souhaité. Préférez dans ce cas la friandise qui est très efficace.

Grâce à elle, vous amenez votre chien à répondre à votre demande. Lorsqu’il s’exécute, vous clickez, puis lui donnez sa récompense.

La méthode de capture (capturing)

La méthode de capture fonctionne dans le sens opposé : vous observez votre chien et cliquez lorsqu’il effectue un comportement que vous voulez qu’il associe au clicker. Cette méthode est particulièrement pertinente avec un chien agité et dont vous avez du mal à retenir l’attention, ce qui peut être fréquent chez le chiot.

Si par exemple vous voulez que le clic soit associé à l’ordre de s’asseoir, lorsqu’il le fait naturellement, empressez-vous de cliquer et de lui donner sa récompense, qui peut être une friandise, mais aussi une caresse.

La méthode du façonnage (shaping)

La méthode du façonnage fait intervenir le click, sans que le comportement ne soit totalement accompli. Pour rependre l’exemple du « assis », lorsque votre chien commence à bouger l’arrière-train en l’abaissant, vous pouvez clicker avant qu’il ne touche terre. Le signal sonore est un encouragement à poursuivre dans cette voie qui est la bonne.

Vous pouvez l’imaginer comme le jeu du « chaud / froid » et vous clickez lorsque votre chien est « tiède » et s’approche du comportement ciblé.

 

Composez des leçons progressives

Chaque chien apprend à son rythme, d’autant que certains ordres sont plus faciles à intégrer que d’autres. Vous devez donc lui apprendre progressivement pour arriver à vos fins. Voici l’exemple du retour au pied.

Commencez par attirer votre chien à l’aide d’une friandise en lui donnant l’ordre oralement. Continuez à le leurrer jusqu’à ce qu’il se positionne à l’endroit exact où vous voulez qu’il vienne, puis clickez et donnez-lui la friandise. Recommencez jusqu’à ce que l’ordre soit bien intégré.

Passez ensuite à l’étape suivante, en lui donnant l’ordre oral, sans lui montrer de friandise, mais en effectuant un geste qui l’invite à vous rejoindre. Lorsqu’il se positionne au bon endroit, clickez puis donnez-lui une friandise.

Une fois que l’ordre est bien acquis, ne bougez plus et donnez juste l’ordre oralement. Vous verrez qu’il vous suffit de prononcer le mot en douceur pour que le chien revienne instantanément. Clickez et donnez-lui la friandise.

 

Quelques astuces pour réussir votre clicker training

– Comme pour n’importe quelle séance d’éducation, le clicker training doit durer entre 10 et 15 minutes. Au-delà, vous perdez l’attention du chien, vous le lassez et la séance n’est plus productive. Effectuez plusieurs leçons dans la journée, plutôt que de prolonger inutilement une séance.

– Choisissez bien le lieu de la leçon et alternez les endroits. Commencez vos premières séances dans un endroit calme, à l’abri de toute tentation visuelle ou sonore. L’extérieur est plutôt déconseillé au début, car il est difficile pour le chien de se concentrer à cause de toutes les sollicitations externes. Vous devez aussi changer les lieux des séances, afin qu’il ne fasse pas d’associations qui n’ont pas lieu d’être. De plus, cela lui permettra de s’adapter à tous les environnements et à toutes les situations.

– Une leçon est associée à un comportement, surtout au début. N’embrouillez pas l’esprit de votre chien en lui intimant successivement plusieurs ordres avant qu’il n’ait parfaitement intégré chacun d’eux. Si vous voulez lui apprendre plusieurs commandements, prévoyez plusieurs séances qui peuvent être dans la même journée, mais restez raisonnable. Ne passez pas à la leçon suivante, tant que vous êtes dans l’à-peu-près.

– Choisissez des récompenses qu’il affectionne tout particulièrement.

– Le clicker training est une méthode rigoureuse. Le click doit toujours être déclenché au bon moment, le timing. Si vous voulez que votre chien effectue une association d’idées systématique, il faut que vous soyez vous-même concentré sur votre leçon et toujours réactif avec le bon timing.

– Procédez progressivement et commencez avec des ordres simples. Une fois les bases acquises, vous pouvez compliquer les exercices. Si votre chien se montre peu réactif, jouez entre les trois méthodes – luring, capturing et shaping – pour obtenir ce que vous souhaitez.

– Ne réprimandez jamais votre chien. Le clicker training constitue la méthode positive par excellence. Si l’animal ne s’exécute pas, il ne reçoit pas de récompense. Ignorez les comportements non désirés et encouragez ceux que vous attendez. Il va vite assimiler qu’il a tout intérêt à vous obéir.

 

Les étapes du clicker training

Lorsque votre chien est familiarisé avec le clicker training, vous pouvez enchaîner les apprentissages au fil du temps. Suivez les étapes suivantes.

  • Enseignement de l’ordre en rapport avec le click : « si tu fais ce que je te demande, tu obtiens une récompense ».
  • Cliquez au moment précis de l’accomplissement.
  • Variez les lieux pour vérifier que l’apprentissage est bien intégré.
  • Passez à l’apprentissage suivant.

 

Image d’entête : wikimedia.org

Abonnez-vous

à la Newsletter AmiCanin et recevez chaque mois des informations, conseils et astuces autour de votre ami canin !